Play Video

Christine Beaulieu

Une pièce qui est devenue un monument de la scène dramaturgique québécoise, un J’aime hydro 2.0, peaufiné, amélioré et avec un nouveau personnage, Christine Beaulieu nous parle des dessous de cette production à la fois énigmatique et accessible.

Partager
Share on facebook
Share on twitter

Suggestions

Sébastien Leblanc – directeur partenariats d’affaires et service client

Le chrono portrait de Normand D’Amour

Entrevue Rebecca Munce – 𝙈𝙞𝙙𝙣𝙞𝙜𝙝𝙩 𝙈𝙖𝙥𝙨