Play Video

Christine Beaulieu

Une pièce qui est devenue un monument de la scène dramaturgique québécoise, un J’aime hydro 2.0, peaufiné, amélioré et avec un nouveau personnage, Christine Beaulieu nous parle des dessous de cette production à la fois énigmatique et accessible.

Partager
Share on facebook
Share on twitter

Suggestions

Le chrono portrait de Michelle Desrochers

𝐄𝐧𝐭𝐫𝐞𝐯𝐮𝐞 𝐚𝐯𝐞𝐜 𝐃𝐨𝐦𝐢𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐒𝐢𝐫𝐨𝐢𝐬, 𝐚𝐫𝐭𝐢𝐬𝐭𝐞 𝐞𝐭 𝐉𝐞𝐚𝐧-𝐌𝐢𝐜𝐡𝐞𝐥 𝐐𝐮𝐢𝐫𝐢𝐨𝐧, 𝐜𝐨𝐦𝐦𝐢𝐬𝐬𝐚𝐢𝐫𝐞

Mike Cusson – directeur technique